Préparation mentale


Qui est mon pire adversaire ?

 

 

 

 

L’autre ou une part de moi-même.

 

Pour ma part, je suis convaincu que mon pire adversaire est bien une part de moi et non l’autre ou l’environnement et les circonstances.

 

C’est, cette part de moi qui veut contrôler et qui génère du doute, de l’anxiété, et qui sape mon talent et anéanti tout plaisir dans l’activité.

Au lieu de me centrer sur moi, sur mon jeu, elle m’incite à regarder à l’extérieur de moi. Elle attire mon attention sur les éléments sur lesquels je n’ai pas de “pouvoir”, l’adversaire, l’enjeu, le résultat, le public, ce que penseront les autres de ma prestation. Dans ma tête, il n’y a que des : « il faut », « je dois », « comment peux-tu jouer aussi mal ». C’est sans fin et le résultat ne fait guère de doute. Le saboteur a pris le dessus.

 

Heureusement, il existe de nombreuses solutions pour muscler et booster l’autre part de moi. Celle qui sait jouer, celle qui sait comment faire, celle qui a intégrée le jeu, celle qui me permet d’atteindre ces moments de grâce.

 

C’est cette partie de nous-même qui est centrée sur le jeu intérieur, qui fonctionne librement, que nous allons explorer et développer.

 

C’est ce que propose la Préparation Mentale ou Coaching de Performance

 

 

 Nous pouvons symboliser cela par l’équation de la performance :

 

 

TALENTS x VOLONTÉ

ð  

LE NIVEAU DE

PERFORMANCE

INTERFÉRENCES

 

 

La Préparation Mentale ou Coaching de Performance prend en compte les trois aspects de cette équation.

 

- Quels sont mes TALENTS innés et acquis, et quels sont ceux à développer pour atteindre mon objectif.

 

- Quels sont les freins à l’expression de ma VOLONTÉ. Dans ma carrière d’entraîneur de haut-niveau j’ai souvent croisé des athlètes pétris de talents, mais à qui la volonté faisait cruellement défaut. Ce sont de parfait candidat à l’imperformance*. Et j’ai croisé aussi leur alter-égo. Qui à force de volonté défiait tous les pronostiques grâce à leur volonté.

 

- La réduction et l’élimination d'un maximum d’INTERFÉRENCES. Celle-ci peuvent avoir de multiples origines : Pensées, émotions, comportements, environnement, croyances limitantes, doutes, identité, etc.


Pour qui ?

Les ATHLÈTES DE HAUT-NIVEAU, sont souvent à eux que l'on pense en premier pour se type d’accompagnement, c’est une évidence.

Pourtant, combien mettent réellement toutes les chances de leur côté ?

 

Les ENTRAÎNEURS, qui sont confrontés à de nombreuses prises de décisions et soumis aux exigences de résultat. Je crois que c’est là ou le coaching de performance prend tout son sens.

 

Imaginez un instant, si CHAQUE ENFANT apprenait à développer ses talents intérieurs à travers la pratique de son activité favorite. Qu’apprendrait-il ? Quel adulte serait-il ?

 

Et à toutes ces personnes que cherchent à atteindre une performance dans un domaine donnée, PARENTS, ENSEIGNANTS, CADRES, DIRIGEANTS, CHEFS DE PROJET, ARTISTES, ...

 

  “La qualité n'est jamais un accident ; c'est toujours le résultat d'un effort intelligent.”

 

John Ruskin


Quelques présupposés en préparation mentale

  • Toute personne a en elle toutes les ressources dont elle a besoin pour évoluer.
  • Toute contre-performance et imperformance* a un bénéfice secondaire pour la personne.
  • La performance est un équilibre précis entre la tête, le corps, le coeur et l'esprit.
  • Toutes les performances, même les plus extrêmes, ne doivent jamais s'effectuer au détriment de l'être humain qui l'accomplit. C'est ce qu'on appelle l'écologie de la performance.
  • L'échec n'existe pas. Il n'y a que des résultats sur lesquels je m'appuie pour progresser.
  • “L'erreur n'annule pas la valeur de l'effort accompli.”

     Proverbe africain


Objectifs & outils développés

  • formulation et différence entre objectifs - buts - et finalité
  • comprendre la différence entre objectif de performance et objectif de résultat
  • appréhension de différents modèles de performance
  • accroître la motivation

Découvrir la suite.